Le livre d’or

Vous aimez PHOT’Aubrac ? Vous souhaitez nous laisser un petit mot ? Cet espace est fait pour vous. Merci.

47 commentaires sur “Le livre d’or

  1. Ma première exposition fut à Phot’Aubrac 2021, à l’initiative de J.-Pierre Montiel. Formidable expérience où j’ai rencontré les visiteurs et les photographes et échanger pendant 5 jours intenses dans un cadre non conventionnel : Une étable ! Ce fut l’une de mes meilleures expériences humaine et artisitique, que je souhaite définitivement renouveler dès 2022.

    Alors au boulot !

  2. Il n’y a pas assez de mots pour décrire cette ambiance tellement surréaliste !
    Un mélange subtil de simplicité, de bonne humeur, et de passionnés.
    Merci pour tout !

    Sabin Malgouyres
    Exposant 2021

  3. Ouahhh !! Bien sûr un Copié – collé, de tout ce qui est écrit ci-dessus et comme tout occidental, comparer et voir ce qu’amène ce Festival : durant ces 4 jours, c’est la vie, la convivialité, le partage des expos, des expériences et puis le dimanche soir lors du rangement des expos, le lundi lors du départ, on mesure toute la place qu’occupe Phot’Aubrac, tout ce vide qu’il est venu combler dans les habitudes, dans nos façons d’être, ce que je veux qualifier de « Made In Aubrac ».

    Je ne connais pas à ce jour une AOC capable de tant de saveur, et les « éleveurs », les bénévoles, l’équipe qui booste, et tous ceux qui composent Phot’Aubrac, peuvent être très , très fiers de la (ré) création qu’ils nous offrent.
    Merci à tous et à l’an 2022.
    Fédération Photographique de France, FPF.

  4. En tant que locaux de l’étape, puisque le Photo-Club Lot-Colagne est installé à Chirac depuis 40 ans, en plein sud de l’Aubrac, comment ne pas participer à PHOT’Aubrac ?
    Certes nous sommes « chez nous » mais quel plaisir de partager notre expérience avec autant de talents regroupés sur ce plateau plein de vie !
    Merci à toute l’équipe organisatrice, merci aux agriculteurs et à tous ceux qui, dans la lumière ou dans l’ombre, apportent leur pierre à l’édifice, solides comme le granite 😉 … de l’Aubrac !
    À l’année prochaine et peut-être avant pour nos Rencontres Photographiques de Chirac 25, 26 et 27 mars 2022.

  5. 2021
    Encore un festival qu se termine, sniff, et dire qu’il faut attendre un an pour le suivant ! Comme pour le Père-Noël…! D’ailleurs le Phot’Aubrac c’est un peu le Noël de septembre ! Bon on va quand même laisser nos hôtes se reposer un peu, car que d’énergie dépensée sans compter ! Merci à JP, Maurice, Nathalie et à toute la valeureuse équipe des bénévoles qui se démène dans l’ombre et nous accueille. Je suis fan de ce festival atypique depuis 13 ans et ce n’est pas près de s’arrêter ! Il faut dire, faire la bise à Reza et à Jean-Louis Etienne (avant le Covid) au détour d’un buron, c’est pas rien ! Je suis venue en spectatrice puis en expo collective et cette année en exposante. Chaque fois le cœur bat un peu plus fort et chaque fois il faut un peu plus de temps pour redescendre sur terre.
    Phot’Aubrac est vraiment un festival à part, et comme cette année mon thème était l’Aubrac, j’ai eu la chance d’avoir les retours des visiteurs curieux et des « locaux » qui m’ont gratifiée d’anecdotes du plateau, de leur quotidien, pas toujours si idyllique… merci pour tous ces petits cadeaux que je vais garder précieusement.
    Merci à Philippe Champredonde, toujours aux petits soins, de nous avoir accueilli dans son étable, merci à Francis Loz d’Aubrac pour cette belle initiative de soirée-échanges-rigolades, et clin d’oeil à l’intarissable Renaud Dengreville, à Gil Cipière, Viviane Lavigne et Philippe Ricordel qui ont partagé l’étable et au groupe du club Instinct-photo.fr, les rois du bricolage, avec un système d’accrochage à breveter ! abonnés à Rieutort, avec qui j’ai partagé tant de festivals.
    Maintenant je vais déguster les vidéos de KWZ tv Lozère pour me remémorer mes souvenirs et voir tout ce que j’ai loupé, pour patienter jusqu’à l’année prochaine
    Monique Boutolleau

  6. Comment parler de PHOT’Aubrac sans être dithyrambique, au risque de sembler peu crédible ! Et pourtant, sous la houlette de Jean-Pierre Montiel et de Maurice Subervie ce festival a vraiment tout pour plaire ! Dès le début, lors des échanges avec Maurice qui rédige le superbe album, on sait qu’on est entre de bonnes mains et que tout sera fait pour mettre en valeur nos expositions.
    En septembre, à l’arrivée sur le site, les bénévoles nous accueillent avec compétence et efficacité, nous aident à installer, veillent à ce que tout se passe bien, avec sourires et bonne humeur ! Leur investissement est remarquable, ainsi que celui de tous les propriétaires des lieux (atypiques !) d’exposition. Notre hôte, Josyane, qui hébergeait trois expos dans son étable nous a chouchoutés du premier au dernier jour …
    Les visiteurs, locaux ou venus de loin, se montrent curieux, attentifs, contents d’échanger avec les exposants, et c’est un plaisir vraiment partagé, j’ai trouvé les conversations riches et très motivantes pour moi ! Ma participation en tant qu’exposante à PHOT’Aubrac a été une superbe expérience, un grand merci à toute l’équipe.
    Il me reste à revenir comme visiteuse lors d’une prochaine édition pour, en plus, profiter des magnifiques paysages de l’Aubrac, une région que je découvrais et qui est aussi séduisante que ses habitants !!
    Annie Dorioz

  7. Le festival de l’authenticité dans une nature exceptionnelle.
    Nous avons passé quelques jours formidables à Phot’Aubrac avec l’équipe inoubliable du festival : simplicité, générosité, complicité, convivialité, 4 mots qui résument l’esprit du festival.
    L’énergie de Maurice, Marie-Laure, Pascal, nous ont permis un merveilleux accrochage. Celle de Nathalie galvanise toute l’équipe et endiable les soirées. C’est toujours un plaisir de retrouver Jean-Pierre, l’équipe « Canon » et les copains photographes. Un grand merci à toute l’équipe et aux agriculteurs qui nous ont accueillis. Nous reviendrons avec plaisir.
    Jean-François, Alain, Frédéric – Les Clichés de l’Aventure

  8. Nous remercions du fond du cœur, Jean-Pierre, Maurice, Nathalie sans oublier la famille Rey de Montgros, Josiane, Laurie et Jean-Pierre ; quel accueil et quelle chaleur humaine se dégagent de ce plateau de l’Aubrac pendant cet incomparable Phot’Aubrac !
    Mariette et Alain Benoit à la Guillaume, du pays des abeilles

  9. Bénévole depuis l’édition N° 2 de Phot’Aubrac de Jean Pierre, j’ai étais fière et heureuse d’y exposer cette année 2021, et je dit « long very long life » à ce festival extraordinaire!

  10. PHOT’Aubrac… un festival hors normes, qui met à l’honneur autant la photographie et les photographes que l’Aubrac et ses habitants.

    Septembre 2021 : je pose les pieds sur ce plateau pour la première fois. J’y découvre alors un grand festival et une magnifique région ! PHOT’Aubrac réussit le tour de force d’allier la rigueur (pour l’organisation sans faille) et la convivialité (tout est fait pour que les exposants se sentent comme à la maison). Outre le plaisir immense de reprendre (enfin !) le chemin des expositions et de retrouver les ami(e)s photographes, nous avons eu le grand bonheur, tout au long du festival, d’échanger avec un public chaleureux et venu en nombre, de vivre des moments privilégiés de partage et de faire de belles rencontres. Je pense en particulier à mes « co-locataires » de l’étable de Montgrousset, ainsi qu’à Christelle et Christophe, nos hôtes, qui nous ont accueillis à bras ouverts.

    J’ai hâte de revenir parcourir au petit matin ces paysages drapés de brume, et de retrouver l’accueil chaleureux des habitants…

    Un grand bravo à Jean-Pierre, Maurice et Nathalie, à la ruche de bénévoles qui œuvre sans relâche à leurs côtés, mais aussi aux agriculteurs, pour le fantastique travail accompli !

    Merci pour ces moments de partage, merci pour la joie que vous nous avez procurée durant ces cinq jours inoubliables !

    Marc Pihet

  11. Il aura fallu que je rencontre Philippe Cabanel pour présenter un dossier pour exposer à Phot’Aubrac, mais je ne le regrette pas, bien au contraire.
    Quelle rencontre avec ces terres du plateau, austères et accueillantes à la fois, austères par ces vallons herbeux, ses murs de pierres de basaltes et accueillants par ses habitants, sa nourriture.
    Phot’Aubrac c’est véritablement un OVNI dans le monde des festivals photos, un accueil d’une qualité à nulle autre pareille, doublé d’organisateurs toujours présents à nos côtés, aux petits soins pour que nous puissions faire vivre nos expositions dans les meilleures conditions. Mais il n’y a pas que ça, les lieux mêmes où se tiennent les expositions sont à l’image du festival, églises, étables (vidées de leurs occupantes habituelles et nettoyées de fond en comble par leur propriétaires et volontaires du festival), burons discrets, arrière salle de restaurant, des lieux à la fois atypiques, usuels qui confèrent tout son caractère et son originalité au festival.
    J’en profite ici, pour adresser un grand merci à Philippe Champredonde pour sa simplicité, sa gentillesse, lui qui nous a accueillis dans son étable de Montgros. Un autre grand merci à Nathalie, toujours au four et au moulin mais qui semble toujours pouvoir répondre à tout un chacun, et ce quel que soit la situation, quelle énergie ! Je n’oublie pas Jean-Pierre Montiel et Maurice Subervie sans qui ce festival n’existerait pas.
    Un clin d’œil à mes compagnons d’exposition Viviane Levigne, Monique Boutolleau, Gil Cipière, Renaud Dangreville, Loz’Aubrac (Francis) avec qui les échanges furent nombreux. Une pensée à tous les photographes avec qui j’ai pu échanger durant ce festival, en vrac Maxime Aliaga, Lorraine Bennery, , Benoit Feron, Kyriakos Kaziras, Jean-Michel Lenoir, Jacques Poulard, Carole Reboul, et d’autres encore rencontrés au gré des soirées organisées par le festival pour les exposants. Parlons-en d’ailleurs de ces soirées, bonne humeur et convivialité, que dire de plus avec un extra sur celle de clôture le samedi soir avec une ambiance de folie …
    Merci, merci encore à toute l’équipe organisatrice, à tous les volontaires, au public venu nombreux et toujours intéressés (que de questions) , longue vie au festival Phot’Aubrac, il fêtera un anniversaire particulier l’an prochain j’espère bien y retourner.
    Philippe Ricordel
    Paris

  12. Quelle joie joie d’avoir vécu cinq jours exceptionnels remplis de beaux moments et de si belles rencontres avec un large public empreint de curiosité et de sensibilité et également avec consoeurs et confrères comme seul Phot’Aubrac sait nous les offrir! Je pense aussi aux retrouvailles : Coryne & Laurent, nos merveilleux hôtes de la ferme des Nègres, à Jean-Pierre Devals notre voisin d’étable et bien sûr à Maurice, Nathalie et Jean-Pierre Montiel sans qui les Rencontres ne seraient pas ce qu’elles sont aujourd’hui! Une dédicace spéciale à la chaleureuse équipe de bénévoles qui sait si bien nous accueillir dans cette magnifique région.
    Voilà mes sentiments exprimés par ces quelques mots et une valise pleine d’émotion et de très bons souvenirs! Prenez soin de vous et à l’année prochaine, j’espère!
    Lionel Briot

  13. Phot’Aubrac, septembre 2021

    Tout d’abord, je tiens absolument à transmettre tous mes plus vifs remerciements de leurs gentillesse, générosité, dont de leur âme, et amitié même, à Jean-Pierre, Maurice, mes « hôtes », Coryne et Laurent à La Ferme des Nègres et, bien entendu, à toute l’extraordinaire équipe et tous les extraordinaires bénévoles du Festival !! Au XVIIe siècle le « ! » s’appelait le « point admiratif » ! Mais quelle admiration que j’ai pour vous Toutes & Tous !!

    En 2020, j’eus l’immense plaisir d’exposer dans l’ancienne prison, gendarmerie, à Saint Urcize ! Quelle merveilleuse expérience ce fut, cette année, de me trouver, qui plus est entouré de plusieurs photographes, avec entres autres qualités de très enrichissantes échanges entre nous, sans oublier les conversations avec les visiteurs d’une très grande subtilité, voire d’une véritable érudition, dans une étable où les éleveurs ont le « Grand Bonheur », plus que palpable, de trouver celle-ci remplie de photographies !

    C’est le vrai «coup de foudre », pour une deuxième fois, de L’Aubrac. En un mot Phot’Aubrac est GÉNIAL ! Très Longue vie au Festival, MERCI !!

    Robin
    Robin .H. Davies

  14. Après chaque édition de ce fabuleux festival on se sent un peu « orphelin » … merci à Jean Pierre, Maurice, Nathalie pour l’énorme investissement déployé lors de l’édition 2021, merci également à toute l’équipe des bénévoles et à tous les talentueux photographes qui nous font rêver et vivre sur une autre planète pendant quelques jours, une magnifique réussite.
    Un remerciement tout particulier pour avoir cru en ce nouveau et tout jeune collectif Passion Photo France qui a pu montrer quelques oeuvres de ses membres, nous avons fortement apprécié le passage des nombreux visiteurs et notre lieu d’exposition. Déjà des projets mûrissent pour être présents en 2022. Vive Phot’Aubrac… A bientôt.
    Marie Hyvernaud et Pierre Bacquey

  15. Je suis une fan du festival Photo’Aubrac depuis de nombreuses années. J’ai exposé ces 3 dernières éditions dans des lieux différents à chaque fois avec toujours un accueil d’une grande gentillesse et bienveillance : la Ferme de Montgrousset, la Borie de l’Aubrac, la Ferme des Nègres. Je crois que l’ADN de ce festival réside dans son esprit paysan. Par les lieux d’exposition proposés, par le lien fort qui se créé avec les « locaux » qui ouvrent leurs étables, leurs burons, leurs prairies, leurs maisons d’hôte… L’esprit de convivialité, de partage et de bon sens de l’équipe organisatrice respire dans tous lieux et dans tous les échanges. Photographes, public, bénévoles, éleveurs sont tous sur un pied d’égalité, chacun dans son rôle. Bravo à l’équipe organisatrice pour avoir su préserver cette ambiance au fil des années. Longue vie à Phot’Aubrac 🙂

  16. Le festival Phot’Aubrac a fermé ses portes…
    Une première pour moi mais quelle première !!!
    Une superbe découverte…
    -Paysages à perte de vue, épurés, envoûtants, sculptés par les éléments, comme je les aime! L’émotion est présente à tout moment!
    – Eglise St Croix et St Pierre , du 14 ème siècle, à Marchastel, de style roman, si simple mais chargée de souvenirs … qui a servi d’écrin à mon exposition.
    Un bijou insolite.
    Tout était en accord avec mes photos minimalistes !!
    Je ne pouvais rêver mieux!!
    Que du bonheur!
    Un grand merci à toute l’équipe des organisateurs, bénévoles, Nathalie, Jean-Pierre, Maurice, Eric… et tous ceux que je n’ai pas vus, qui ont œuvré sans compter. Merci pour leur sourire, leur gentillesse . Vous nous avez concocté un Festival au top !
    Merci également au public si enthousiaste, curieux, sympathique et chaleureux!
    Inutile de vous dire que je n’ai qu’une hâte, y revenir!! 🙂
    Martine huin

  17. Phot’Aubrac est devenu un festival photo incontournable !Quel bonheur de venir exposer ici ! Nathalie, Jean-Pierre, Maurice ainsi que toute l équipe de bénévoles font un travail formidable et le résultat est extraordinaire : des expositions magnifiques , une super ambiance et le public qui d ‘années en années est de plus en plus nombreux !
    Phot’Aubrac c’est des moments de partage fabuleux dans un cadre merveilleux!Merci !
    Thierry Vezon

  18. Quel plaisir de participer à nouveau cette année à Phot’Aubrac ! J’attendais cela avec beaucoup d’impatience et j’ai été bluffée par l’ampleur prise ces dernières années. Une organisation du tonnerre ! Bravo, Nathalie, Jean-Pierre, Maurice, et tous les bénévoles. Chacun s’investit avec un vrai professionnalisme mais aussi beaucoup de gentillesse, c’est impressionnant ! Un merci tout spécial à Pascal pour la qualité de son écoute et l’invitation à la table ronde. Merci aussi à Eric pour sa disponibilité, c’était un plaisir de te revoir. Sans oublier le maire de Marchastel, qui a eu à coeur qu’avec Martine, nous nous sentions comme chez nous dans l’église. Cela a été réussi !! Ces 4 jours ont été ponctués de mille moments super agréables, les apéros pour revoir tout le monde et faire de belles rencontres, le tout dans un cadre exceptionnel, les conférences passionnantes à ne manquer sous aucun prétexte, le public toujours aussi nombreux et intéressé, sans jamais un seul temps mort. Je repars enchantée, un week-end hors du temps, vraiment magique… Mille bravos pour ce festival qui fait partie aujourd’hui des très grands grâce à votre énergie et votre passion !!!
    Carole Reboul

  19. MERCI à toutes et tous,
    Phot’aubrac est orchestré par toute une équipe où chacun autour de Jean-Pierre, Nathalie, Maurice et bien d’autres bénévoles jouent d’un instrument pour nous offrir des moments de partage, de convivialité…
    Merci à nos hôtes Phillipe, Christelle, Patrick et tous ceux que je n’ai pu rencontrer qui ont œuvré pour nous mettre dans les meilleures conditions et nous permettre de vous accueillir dans les meilleures conditions dans ces lieux si insolites.
    De belles rencontres tout au long de ce week-end Hans Silvester, Arnaud Guerin, frère Jean…, vous mes amis virtuels qui sont venus à ma rencontre pour échanger sur mon regard de l’Aubrac, tout comme avec Mr Valadier.
    Une pensée à Renaud, Monique, Viviane, Gil et Philippe qui exposaient à Montgros avec moi.
    Que de richesse humaine durant ses 4 jours!
    Beaucoup de rencontre qui ne resteront pas sans lendemain!
    Voilà Phot’Aubrac 2021 est terminé vive Phot’Aubrac 2022!
    Loz Aubrac

  20. Ce lundi, de retour dans mon petit pays, il y a comme un air de tristesse ou plutôt de nostalgie après ces 4 jours passés dans l’effervescence du festival Phot’Aubrac 2021.
    Comme l’an dernier, les visiteurs furent très nombreux, les expositions formidables et les échanges très riches. Mais ce qui fait surtout la spécificité de ce festival c’est avant tout la convivialité et la simplicité qu’il y règne.
    Le lieu y est bien sûr pour quelque chose, ici, les photos sont exposées dans une étable à l’endroit même où quelques mois plus tôt gambadaient de jeunes veaux. Cela incite à la modestie !
    Cet esprit convivial, nous le devons en grande partie aux organisateurs Jean Pierre, Maurice et Nathalie et aux bénévoles qui ont su créer cet univers photographique que l’on ne trouve nulle part ailleurs.
    Il me faut aussi citer nos hôtes, Coryne et Laurent de la ferme des Nègres qui ont chaleureusement accueilli nos photos dans leur belle étable.
    Et ne pas oublier les camarades photographes pour les riches partages autour d’une passion commune.
    Oui, Phot’Aubrac est un grand festival génial et sympathique.
    Jean Pierre Devals

  21. Phot’Aubrac,la photographie à part .on est loin des galeries et festivals etriqués Tout se déroule dans la joie ,la ferveur ;la bonne humeur ,voire l’amitié. Que du grand et ce en toute simplicité dans des lieux magiques et surprenants .Et puis ce public ,cette foule chaleureuse ,intéressée ,emouvante ,emue jusqu’aux larmes quelquefois;
    Un étonnement pour le travail que représente l’organisation la chaleur de l’accueil et la disponibilité de tous ,n’est ce pas Maurice
    Alain Roux

  22. Une superbe édition 2021, un public de passionnés, une organisation au top, des bénévoles hyper sympas !!!!
    Bravo à toute l’équipe de phot’aubrac pour cette nouvelle édition 2021 juste magique !!!!
    J’espère vous revoir très bientôt…
    Amitiés à tous…
    Benoit Outrey

  23. En pur breton que je suis, l’Aubrac c’est loin. Néanmoins, serpenter le long de la vallée du Lot est un régal, arriver sur le plateau en s’approchant de Nasbinals, une merveille.

    Puis on rencontre les bénévoles du festival. Que dire de l’accueil… comme si l’on se connaissait depuis des lustres.

    Arrive le moment où je découvre mon site d’expo, l’étable d’Evelyne et Lucien. J’ouvre la porte et là le spectacle démarre. Une étable dans son jus, le foin embaume. J’installe les tirages, allume les projecteurs, la magie opère.

    Le reste, un enthousiasme permanent du public, des organisateurs aux petits soins, une ambiance des plus conviviales. Vivement la prochaine édition.

    Je ne saurai suffisamment remercier l’ensemble des participants, Phot’Aubrac est le festival de la convivialité dans un écrin merveilleux qui rassemble des exposants de talents. Encore merci

    JMS

  24. De retour à Bruxelles après un nouveau Phot’Aubrac exceptionnel, je ne peux qu’à nouveau vous remercier pour ce que je viens de vivre.

    Phot’Aubrac est unique en France, parce que les organisateurs sont uniques et parce que l’alchimie partagée entre photographes et avec le public est unique….

    On est arrivés ma compagne et moi cette année, après un festival 2020 qui nous avait tant marqués, en étant à nouveau accueillis de façon indescriptible. Comme si on revenait à la maison en connaissant tout le monde. Et on est reparti avec l’impression de quitter des proches la larme à l’œil et le cœur serré.

    Avec l’envie d’y revenir au plus vite. Nathalie et Philippe Jurot, Jean Pierre Montiel et Maurice Subervie, si ils n’existaient pas il faudrait les inventer. Et que dire de Bastide le maire, François le libraire le plus sympa de France, Romain, nos hôtes Lucien et Evelyne ou Josyane et Patrick qui nous ont accueillis dans cette incroyable étable, lieu d’expo aussi improbable que magnifique.

    Sans parler de tous ces amis photographes Lucie, Arnaud, Jean-Michel, Philippe, Jacques-Michel, Kiki, Thierry, Éric, Albi, Jean-Philippe, Jean-Pierre, Cécile , entre autres, qui se reconnaîtront… sans oublier bien sûr Liliane, Dom, Delphine, Yann, Anouck (bon sang ne saurait mentir…) et Gégé. Olivier de Scenolia. Et tous ces bénévoles qui se dévouent chaque année et qui nous ont montré à quel point ils étaient heureux de nous revoir. Nasbinalaisvous êtes tout simplemeent extraordinaires!
    Benoît Feron

  25. Phot’Aubrac 21. De retour en exposant quelques années plus tard, toujours avec autant de plaisir de partager des images sur cette terre, dans ce bel écrin concocté par une équipe organisatrice au top d’année en année, entourée d’une armée de bénévoles aussi dévoués que sympas, et des agriculteurs qui ouvrent leur lieux pour donner à voir.
    Phot’Aubrac c’est la culture et l’intégration dans les 2 sens : Des expos intégrées dans des espaces authentiques et magnifiques. Des exposants et visiteurs qui découvrent et se régale de cette terre et de cette hospitalité généreuses. Et le challenge fonctionne à merveille. Visiteurs et locaux s’intéressent réellement à ce qui est donné à voir, dans un partage super plaisant. Merci à toute l’équipe organisatrice, pour cette prouesse et les efforts dispensés sans compter pour y parvenir. Fabrice Dimier

  26. Pour avoir déjà participé à Pho’Aubrac en 2018, ce qui n’est pas si vieux que ça, je dois dire que cette année le festival a pris une autre dimension.
    Dès le jeudi le public est arrivé en nombre. Nos lieux d’exposition tous plus atypiques les uns que les autres se sont enrichis de quelques accessoires mettant encore plus en valeur nos photos.
    Et nous avons toutes et tous été emmenés comme dans un tourbillon par l’équipe de bénévoles incroyables et formidables.
    A « la rosée du matin » tout a coup sous les claquements de mains de Nathalie, tout le monde est parti dans une fête effrénée !!!!
    Nous avons passé un moment très agréable avec tous les photographes de Montgrousset, Roland Avard, Joël Brunet et Laurence, Marc Chesneau, Marc Pihet et Géraldine et Lorraine Bennery .
    C’est alors que le dimanche arrive (déjà) nous décrochons nos tirages dans le plus grand silence l’esprit encore dans la fête.
    Mais c’est sans compté sur le dévouement, la sympathie et la générosité de nos hôtes qui nous invitent chez eux à prendre l’apéro. Encore un moment de partage avec ces gens du terroir qui passe un temps fou a nettoyer leurs étables pour nous permettre d’accrocher nos images et recevoir le public sur ces lieux de travail .
    Alors un grand merci à Christelle, Christophe, et leurs deux filles pour leur accueil chaleureux à Montgrousset.
    Mille mercis à Jean-Pierre, Maurice, Eric, Nathalie, Anouck, et toutes celles et tous ceux qui font que ce festival soit unique.
    Merci au maire de Nasbinals d’inscrire ce festival dans son programme culturel. Merci aussi à toutes celles et ceux qui travaillent dans l’ombre.
    A bientôt
    Thierry

  27. Un immense merci à toute l’équipe de PHOT’AUBRAC et ses bénévoles pour ces 4 jours de bonheur , de rencontres chaleureuses, de conférences passionnantes. Quel dynamisme dans cette équipe qui associe humour, séduction et professionnalisme !
    Une pensée particulière pour Patrick Chazaly qui a hébergé mon expo avec beaucoup d’humour et disponibilité ( mais Patrick il faudra penser à refaire la toiture ! )
    Un seul espoir : revenir très bientôt pour une nouvelle édition !
    Jacques Poulard – L’attitude bipolaire

  28. Bonjour chers amis organisateurs, après 4 jours de folies, vous nous manquez déjà : L’accueil et la bonne humeur de Jean-Pierre et de Maurice, l’accueil des bénévoles sans oublier la joie communicative de Nathalie et de sa fille.
    Mille mercis aussi à Philipe de la Forge de Saint Urcize pour son accueil, il a été aux petits soins pour nous.
    Au nom de l’association Image sans Frontière, nous vous remercions chaleureusement.
    Les expositions, les conférences, les visiteurs photographes ou simples passants, tout a contribué au succès de cette manifestation, sans compter les doux yeux de vos vaches Aubrac. Prenez soin de vous et de vos familles. a bientôt pour de nouvelles aventures.
    Sophie Pouillon – Image Sans Frontière

  29. Un festival incontournable.
    L’organisation et l’accueil sont parfaits. L’équipe est vraiment à l’écoute et disponible malgré la somme de travail colossale qu’il faut pour réaliser ce type d’évènement.

    Beaucoup de visiteurs intéressants et intéressés. De très beaux échanges.

    Le tout dans un cadre exceptionnel !

    J’espère y être l’année prochaine encore !

    Merci à vous tous !

    Dominique Agius

  30. PHOTO’Aubrac de la grande qualité à tous niveaux !
    Un grand merci à l’ensemble de l’équipe organisatrice pour cette organisation parfaite !
    Merci spécial pour le trio Jean Pierre (un chef d’orchestre hors-pair au gros cœur / Maurice (Un homme de lynx artistique) et Nathalie (pour son dynamisme incroyable)😊
    De belles rencontres et de beaux échanges avec le public rendus possibles grâce à votre engagement. 
    Très belle continuation à vous tous !
    Prenez soin de vous
    Je vous embrasse
    Alain Ernoult

  31. #photaubrac
    De retour sur paname … dur ! Ou sont Corine et Laurent de la Ferme des Negres …Merci a eux pour leur hospitalité et leur accueil …( les gaufres etaient justes succulentes !!!)
    Merci a Jean Pierre Montiel , Maurice Subervie , a l’infatigable Nathalie, a « l équipe Kodak », a Daniel Julien , Eric Egea, …..on ne peut malheureusement pas tous les citer pour la chaleur de votre accueil et votre professionnalisme ….
    Merci a Bernard Bastide, Maire de Nasbinals pour l’implication sans faille de sa commune…
    Merci aussi et surtout a tous les autres, « les faiseurs » , les BENEVOLES , les « Petites Mains au grand Cœur » ….
    Un ÉNORME MERCI a tous pour votre énergie, votre gentillesse, votre disponibilité, le dévouement à vous occuper de notre travail, de nos images et aussi de nous !
    Sans vous on serait juste dans l’ombre et nos images dans nos tiroirs ou sur des étagères…
    MERCI … 🙏
    Une mention spéciale a Laurence Ratery et a mon « frere d arme photographique » Jean-Jacques Delambre pour leur presence, leur generosité et leur amitie ….
    Prenez TOUS bien soin de vous 😌
    En esperant vous retrouver l année prochaine ou une autre fois, mais pour sur je reviendrais si vous voulez bien de moi ! 😉 Eri© Lefeuvre – Paname ….

  32. Triste que la fête soit terminée. Quatre jours de bonheur et de belles rencontres. J’ai découvert l’Aubrac grâce au festival et aujourd’hui, j’ai découvert l’intérieur du festival grâce à l’Aubrac. Une organisation hors du commun, des hôtes merveilleux, a la hauteur de leur région, sincère, authentique et chaleureux. Un grand merci à Jean Pierre, Maurice, Nathalie et toute l’équipe de bénévoles qui font de ce festival un rendez vous incontournable des passionnés. A toute l’équipe et aux visiteurs « ne changer rien ».
    Gil Cipière

  33. Parmi tous les festivals auxquels j’ai participé, Phot’Aubrac est sans nul doute celui possédant le plus fort caractère.
    Des lieux d’expositions atypiques, des paysages à couper le souffle, des hôtes/agriculteurs ouverts d’esprit et curieux à ce qu’on leur amène.
    Dès les premiers mails de contact reçus, on sent le professionnalisme de Jean-Pierre (qui vous parlera mieux que moi de son parcours) et on se sent entre de bonnes mains. A la moindre interrogation, il a la solution.
    Epaulé par Maurice qui réalise entre autre l’un des plus beaux catalogues/portfolios renvoyant ceux d’autres festivals à l’age de pierre…
    Nathalie qui coordonne sans faille toute l’équipe de joyeux bénévoles (et cela ne doit pas être une mince affaire)!
    Sans oublier Josiane (Bouquincan) avec ses terribles « ça dérange personne si j’fume? » (qui serait assez fou pour la contre dire d’ailleurs?) ou son « je vous ai fait du café mais je ne sais pas si il est bon car je l’ai dosé au pif »…
    Une programmation éclectique, des conférences de qualité, des pique-niques que l’on a envie de prolonger jusqu’au soir.
    On a qu’une seule envie, bosser dur afin de revenir l’année prochaine!
    Le public venu nombreux accaparant le plus gros de mon temps sur place, je regrette de n’avoir pas pu passer plus de moments avec l’équipe.

    Ce matin je me suis réveillé et l’odeur de la grange venait à me manquer…

    A très bientôt j’espère.

    Thomas CARYN – TMSCRN
    Belgique

  34. Phot’Aubrac est un monde à part!
    Ancré dans son terroir, ce festival est une combinaison parfaite entre des expositions de très grandes qualités, un public passionnant et passionné, et une ambiance incroyable!
    Il règne sur ce festival un bon esprit et une convivialité permanente.
    Un immense merci aux organisateurs qui mettent toute leur énergie dans la réalisation de ce magnifique évènement. Une grande réussite sans aucun doute!
    Clément Cornec

  35. Back home !
    Voilà, le festival Phot’Aubrac s’est achevé dimanche et me voici de retour la tête remplie de moments de joie partagée. Un sentiment qui fait tellement de bien.
    Voici 10 ans que je sillonne le plateau en quête d’images fortes et voilà que pour la première fois j’y exposais.
    Malgré l’enthousiasme annoncé par les exposants l’an passé et l’énorme succès associé, quelle claque je viens de prendre !….
    Des sites d’exposition magnifiques, un public aussi curieux que chaleureux, des exposants ravis de se retrouver.
    Et que dire de l’organisation aux petits soins… Tout cela dans la joie et la bonne humeur.

    Un big up à Jean Pierre Montiel, Maurice Subervie, Nathalie, merci de votre confiance en m’offrant ce si bel écrin d’exposition. Et ne changez rien, vous êtes au top !

    Philippe Cabanel & Dom, Benoît Feron Anne-Françoise Tasnier Kyriakos Kaziras Jacques-michel Coulandeau Liliane Mroz Emmanuel Boitier Delphine Castagné & Yann de Naturagency, que du bonheur de vous avoir revu !!!

    Et enfin, je salue le public pour son retour sur l’exposition « EVANESCENCE ». Voir tant d’émotion devant les images n’a pas de prix. Votre enthousiasme me donne l’énergie de poursuivre et de vous faire partager avec encore plus d’envie la suite, « ELEMENTS ».

    A très vite

    Jean-Michel LENOIR

  36. 2021, troisème année consécutive de visite à Phot’Aubrac! Que dire? C’est de mieux en mieux chaque année, avec, toujours, cette ambiance fantastique, la proximité des photographes qui interagissent avec le public avec une grande gentillesse et un enthousiasme sans borne, et une équipe d’organisation organisation dynamique et passionnée.
    Phot’Aubrac est la synthèse parfaite de l’art et de la vie, de l’œil et des émotions, d’un lieu merveilleux et de la Terre toute entière, un Aubrac carrefour des routes du monde.

    Longue vie à cet événement et un immense merci aux organisateurs!

    Eric Vigouroux

  37. « EXTRA TERRESTRE »

    Un Festival « Extra Terrestre » , voilà comment je définis cet évènement annuel qui bouleverse tous les codes et le microcosme du petit monde de la Photographie Nature et Animalière !!!
    Extra Terrestre parce que toute l’équipe organisatrice déploie une énergie hors du commun (Jean-Pierre Montiel, le chef d’orchestre/ Maurice Subervie, le metteur en scène/ Nathalie « La Tornade Blanche » qui est partout à la fois et règle toutes les attentes/ Eric Egéa et Philippe Cabanel, les régisseurs qui tournent inlassablement d’expos en expos pour s’assurer que tout va bien et qu’il ne manque rien) et puis tous ces bénévoles qui s’afférent , anonymes mais qu’il faut remercier au même titre que le noyau dirigeant.
    Extra Terrestre par le talent des photographes amateurs ou professionnels qui exposent leurs images d’un très haut niveau artistique sans faire de distinguo entre eux (quel bonheur et fierté pour moi, amateur passionné , d’en faire partie).
    Extra Terrestre par les lieux d’expositions qui vont de magnifiques salles, aux burons pittoresques, aux étables lustrées….disséminées dans les localités autour de Nasbinals, capitale photographique pour la circonstance, posée dans ce magnifique écrin du plateau de l’Aubrac !!
    Enfin, Extra Terrestre par l’enthousiasme communicatif de toute la population et des visiteurs qui défilent dans un flot continu pendant 4 jours, qui vous assaillent une demie heure avant l’ouverture, vous bombardent de questions pertinentes, vous montrent tout l’intérêt qu’ils portent à vos images, vous couvrent d’adjectifs élogieux (mon dieu que ça fait plaisir !!) , et vous laissent le soir une heure après l’heure de fermeture….rincé et sans voix …. mais tellement heureux !!!
    Extra Terrestre, c’est le mot qui convient pour cet OVNI artistique, c’est le mot qui convient pour qualifier toute l’équipe organisatrice, les visiteurs, la région ….
    Vivement 2022 et son édition Hors Norme qui couronnera 20 ans d’existence ….
    Merci, Merci, Merci PHOT’AUBRAC !!!!

    Jean-Philippe BORG

  38. C’est avec beaucoup d’émotion que l’équipe de Canon France présente pour la première fois à Phot ‘Aubrac quitte ce beau Festival.
    Nous emportons avec nous de magnifiques souvenirs : l’accueil et la gentillesse de l’équipe organisatrice, les contacts enrichissants avec les festivaliers qui nous ont fait le plaisir de nous rendre visite mais aussi la qualité des expositions que nous avons eues la chance de découvrir.
    Mais aussi la joie de retrouver des photographes amis et de partager avec eux les incroyables soirée passées dans une ambiance inoubliable.
    Nous avons hâte de revenir et de vous retrouver.
    Mille bravos à Nathalie, Jean-Pierre, Maurice et aux autres…

  39. Phot’Aubrac c’est terminé, un festival extraordinaire improbable, indescriptible où se mélange la nature, l’enthousiasme des organisateurs, l’odeur des vaches, la qualité des exposants et des lieux uniques d’exposition avec un public attentif à la nature, des conférences avec 250 personnes, le bistrot chez Bastide à Nasbinals ou l’on se rencontre simplement et sans esbroufe. Et une soirée de clôture de ouf !!
    20.000 visiteurs sur 4 jours
    Merci à Fabien Dubessis et Janis et Denis Girard et Marie Laure pour ce partage de lieu d’expo..
    Merci à jean pierre Montiels pour son dynamisme et courage .. Maurice Subervie et Nathalie et philippe Jurot pour votre énergie et hospitalité , merci à toute l’équipe ..
    Merci au public de ma conférence , avec 250 personnes passionnées par la nature sauvage
    Et les rencontres amicales Benoit Feron et Anne francoise, Florence Devaux Dabenoc et Nathalie Houdin et Fantôme , michel et Christine et david Denis-huot, Eduardo Da Forno et Steph, Lucie Bressy et gégé et sa casquette, yann et Delphine de Naturagency, et jean Marc Courtier de Colorpix pour la beauté de ses tirages et son amitié, Liliane Mroz et jm Coulandeau …. Bref la bande d’amis que l’on a toujours plaisir a retrouver ..
    Une découverte Olivier Muhlhoff.. Genial en tout
    Super expo d’Arnaud Guerin et Hans Sylvester et ses épouvantails
    Merci au boulanger de Nasbinals
    Merci aux enfants des écoles qui ont une connaissance incroyable sur la nature
    Et tous les autres photographes que je n’ai pas eu le temps de voir , Valerie Blanca somewhere , Cécile Domens, jean Discours et Dominique Migliani,
    Gil Gautier
    et Lydie que j’ai raté ,,,, et les autre comme Ambre de l’alpe et Baptiste ..
    Un grand remerciement à Dominique Renault pour son aide
    Bref c’était génial
    A l’Igot et à l’année prochaine
    Philippe CABANEL

  40. Phot’Aubrac 2020 c’est fini. C’est le seul festival de l’année à ne pas avoir renoncé auquel j’ai eu la grande chance de participer pour la troisième fois. Au journal de FR3 ce soir, ils ont annoncé environ 20000 visiteurs sur quatre jours.
    C’était gigantesque, tant pour la fréquentation que pour l’ambiance malgré la conjoncture actuelle. Je remercie toute l’équipe organisatrice, l’incontournable Jean Pierre Montiel, les agriculteurs qui bichonnent leurs lieux de travail qu’ils mettent à la disposition des exposants, des lieux pleins d’histoires (j’exposais dans une nurserie pour les veaux ).
    Les visiteurs ont été nombreux et passionnés par le travail proposé par les photographes, une vraie reconnaissance qui nous motive à continuer encore et encore.
    Merci à tous mes potes photographes avec qui j’ai passé des super moments.
    Fabien Gréban, Gil Gautier, Laurent Fiol, Lydie Elle qui ont partagé l’étable

  41. J’avais écris l’année passée que ce festival photographique servi sur les hauts plateaux venteux de l’Aubrac m’avait happée. Ne pouvant qu’y retourner j’avoue que je n’ai pas été déçu du voyage. Le public devient fidèle et pour cause….La magie opère toujours autant! Plus de 50 expositions photographiques d’une qualité incroyable nous transportant aux quatre coins du monde. Plus de 28 lieux…. granges, fermes, étables, bories, champs de quatre villages (Nasbilals, St Urcize, Aubrac, Marchastel, Laguiole) sont toujours préparés minutieusement par les agriculteurs et les bénévoles du festival pour accueillir au mieux les artistes et le public ; ces lieux si insolites se sont transformés alors pour quatre jours en véritables galeries d’art. Dans ces petits villages perchés à tout vent, les grands Reporters Photographes de renommés internationales, humanistes, ou animaliers ne sont pas eux aussi déçus du voyage tant par l’originalité des lieux que l’accueil qui est réservé à leur passion. Cette année les baobabs géants de Madagascar de Pascal Maitre nous accueillaient sur la place de Nasbilals, laissant présager la part belle à la réflexion sur notre humanité et le devenir de notre Pachamama. On peut tirer un grand chapeau à Jean-Pierre Montiel, directeur artistique bénévole du festival, qui n’hésite pas à mettre son temps, son énergie bouillonnante, sa passion et son incroyable réseau professionnel au service de ces villages et sa population. Hans Silvester , Olivier Muhlhoff, Stéphane Granzotto , Arnaud Guerin , Benoit Feron , Florence Dabenoc , Michel Denis-Huot , Philippe Cabanel , ean Luc Luyssen , Denis Girard , Emmanuel Boitier / Lionel Orriols , Jacques Michel Coulandeau et tant d’autres invités prestigieux pour servir une si belle cause : l’impact des images pour toucher notre humanité face à cette Nature devenue si fragile. Les animaux y ont une place prépondérante et le lien intime qui se crée avec eux… J’ai eu un gros coup de cœur pour les méduses du photographe scientifique Edouardo Da Forno, il rend hommage à la beauté infinie de leur nature qu’il partage pour toucher les générations futures. Car c’est de cela qu’il s’agit aussi, ce festival est un beau levier pour une approche d’éducation et de sensibilisation à l’environnement par l’art. <3 <3 . un grand merci à tous pour ce voyage poétique et essentiel aujourd'hui....
    Fabienne ROTA

  42. Phot’Aubrac … j’avais dit que j’y reviendrais et bien voilà, c’est ce soir. Beaucoup de choses très élogieuses et enthousiasmantes ont déjà été dites et écrites à propos de ce festival et il le mérite tant ! L’ambiance qui y règne est difficilement descriptible. Ce festival a une âme, et elle transporte et transperce celles et ceux qui ont la chance d’y participer. J’ai été bouleversée par des rencontres, dans le public évidemment (et c’est la magie des festivals) mais aussi par celle de trois personnes HORS DU COMMUN : Jean Pierre Montiel, Maurice Subervie et Nathalie Jurot ❤️🤩, qui insufflent toute leur passion et leurs valeurs dans ce projet fou et fabuleux ! Pas étonnant qu’ils fédèrent autant de gens : bénévoles, agriculteurs, commerçants, élus, médias… Le résultat : un cocktail étonnant et détonnant de convivialité (on en a tant besoin !!) , de solidarité, de bonne humeur, d’implication, d’énergie, de terroir et d’art, de sincérité, de simplicité au sens le plus noble du terme, bref d’humanité dans ce qu’elle a de meilleur.
    Merci encore à mon ami Eric Egea de m’avoir permis de vivre ça 😘. Quel plaisir aussi de retrouver les ami(e)s 😃 !
    J’ai été particulièrement gâtée tout au long du festival. Et que mes girafes étaient à leur aise dans cette superbe salle !! Enfin « séquence émotion » samedi soir – j’ai encore des frissons rien que d’en parler (et pas que de froid ) – j’ai été émue aux larmes par la ferveur du public lors de ma conférence.
    Bref (même si ce festival est in-résumable) : 4 jours fantastiques et inoubliables. MERCI à toutes celles et ceux qui rendent ce miracle artistique et humain possible 🙏😘.
    Florence Devaux – Dabenoc

  43. Alors que la Terre-Mère tremble et s’étiole dans les miasmes confinés des masques, le Festival Phot’Aubrac nous a offert une profonde bouffée d’oxygène et la chaleur de son hospitalité. Des étables, burons, effluves de foin et d’humus, s’est élevé un vibrant plaidoyer pour la planète. Chacun a pu humblement s’interroger en pleine conscience et s’émerveiller devant des clichés empreints de sensibilité, échanger en toute simplicité avec artistes, partenaires et visiteurs généreux, passionnés et passionnants. Au dehors, l’Aubrac nous a ouvert les bras de ses grands espaces vêtus des couleurs de l’automne et ses extraordinaires lumières où les yeux n’en finiraient pas de se noyer. MERCI à Jean Pierre Montiel, Maurice Subervie, aux agriculteurs et bénévoles , MERCI pour cette émouvante aventure humaine et artistique . Ce fut pour moi, une première expérience active, j’espère de tout mon cœur que ce ne sera pas la dernière.
    Isabelle MOUYSSET

  44. J’ai assisté au festival PHOT’aubrac pour la première fois. J’ai passé une semaine de rêve. Un grand merci aux organisateurs et à tous les bénévoles (un bonjour au tonton et à la tatie de Nathalie qui nous ont tenu compagnie lors du repas à la rosée du matin). Merci pour ces expositions magnifiques, les conférences hyper intéressantes et tout cela dans un environnement superbe. Grace au festival, j’ai découvert le plateau de l’Aubrac (Ah, Bouquincan et son environnement granitique !).
    Merci à tous les exposants (photographes, assos) pour leur disponibilité, leur simplicité et leurs échanges.
    Sur le contenu, quand on voit ces belles images de notre planète et qu’on pense à ce que notre espèce est en train d’en faire, on en ressort secoué !
    PHOT’aubrac 2020 est mort, vive(ment) PHOT’aubrac 2021.
    Jean-Michel BARBE

  45. Tout d’abord un immense bravo pour, malgré ce foutu COVID, avoir réussi d’une manière inégalée ce PHOT’AUBRAC 2020.
    Merci aussi à Colette, à la générale en cheffe Nathalie, d’une efficacité remarquable avec son équipe, et à toute l’équipe de bénévoles sans oublier l’aide de Jean Michel Destang, du maire Bernard Bastide et de tous ceux qui ont participé à cette réussite sans conteste.
    Alors, si vous le permettez, je vous écris à chaud quelques remarques qui me sont venues lors de ce festival.
    Tout d’abord, surtout en ce qui concerne la ferme des Negres, n’ayant pas pu me déplacer autre part, la qualité excellente de la lumière dans cette étable qui mettait en valeur toutes nos photos qu’elles fussent en couleur ou en noir et blanc.
    Comme je t’en ai touché un mot Jean Pierre, je pense que Phot’Aubrac navigue maintenant dans le domaine des très grandes expositions.
    Il est donc nécessaire de passer au stade au dessus.
    Je pense donc, que vous avez besoin de regards neufs dans le choix des photos pour les futurs festivals.
    J’ai pris beaucoup de plaisirs à vous aider dans ces choix, mais j’estime que je n’y ai plus ma place, pour porter ce regard innovant qui va permettre au festival de grandir encore plus.
    Vous n’avez plus le droit d’être redondant mais par contre le devoir de vous ouvrir aux nouveaux photographes.
    De même, si je vous remercie de m’avoir permis de partir pour cette dernière exposition avec un feu d’artifice, j’ai l’orgueil de penser que cette dernière a eu beaucoup de succès auprès des visiteurs, je n’y ai plus ma place, il faut laisser cette dernière aux nouveaux talents, qui vont frapper de plus en plus aux portes de Phot’aubrac.
    Il faut donc changer aussi les photographes même si souvent l’amitié est toujours présente.
    Merci donc de m’avoir permis de sortir par la grande porte. À mon âge, cela restera comme un de mes plus beaux souvenirs de photographe.
    Le catalogue fût encore une fois une merveille et gardera sa place avec les 5 autres dans ma bibliothèque.
    Votre rôle à tous les deux, ne doit plus être celui « d’hommes orchestre » mais celui maintenant de « chefs d’orchestre » ce qui est largement important.
    Vous avez su vous entourer de Nathalie qui est une alliée plus que précieuse, ainsi que de son équipe, mais tout comme Colette et vous deux, vous avez vite été submergés par l’énormité du travail à effectuer.
    Vous avez donc besoin de vous faire encore plus épauler par des personnes compétentes et de réfléchir à une pyramide de responsabilités.
    Seuls, manquaient à l’appel cette année un sourire que j’appréciais autant que sa gentillesse et son efficacité ainsi que cette présence féminine et douce qu’elle offrait à chaque visiteurs.
    J’ai eu tous les matins une pensée pour elle en arrivant à l’office de tourisme.
    Je pense qu’elle est et restera indissociable de Phot’aubrac.
    Je suis très heureux d’avoir vendu avec l’aide de Pierre toutes les cartes postales ainsi que de nombreux catalogues.
    Voilà, je tenais à vous exprimer mon admiration à tous les deux pour ce festival qui est maintenant un grand parmi les grands.
    Je resterai bien entendu un fidèle visiteur et si mes modestes moyens peuvent vous y aider, n’hésitez pas à me le demander.
    PHOT’AUBRAC 2020 est mort, que vive maintenant PHOT’AUBRAC 2021.
    Bravo encore et surtout merci.
    Dominique BECAM

  46. On est tous d’accord pour dire que Phot’Aubrac c’est que du bonheur, grâce à nos vaillants et intrépides Jean Pierre, Maurice, Nathalie et Philippe (sponsorisés par Duracell), et tous les autres, les bénévoles, les agriculteurs, les maires, les commerçants et les restaurateurs qui font du festival une suite de grands moments.
    J’ai eu le bonheur de retrouver les amis photographes, et aussi d’en connaitre de nouveaux : Stéphane, Eric, Benoît, Philippe, Jacques-Michel, Arnaud Guérin, Olivier Muhlhoff, Ambre, Cecile, Dominique, JeanClaude, Laurent, Denis, Dominique, Gil, Lydie, (j’en oublie sûrement, pardon) merci pour les moments de partage et pour toutes vos superbes photos qui nous ouvrent au monde …
    MAIS : n’oublions pas de mettre à l’honneur ceux qui font vivre et vibrer les lieux de leur curiosité, de leur attention et de leurs émotions. C’est grâce à tout ce qui s’y dit, ce qui s’y vit que nous repartons le cœur en fête, gonflés d’énergie grâce à tous ces témoignages d’intérêt et de sympathie.
    Pour exemple : une jeune homme, féru de dessin , (déjà venu l’an dernier pour une photo des aigliers) , qui a pris la peine de dessiner un des tirages avant de… me l’offrir !
    Lucie Bressy

  47. Phot’Aubrac vous connaissez? Moi je dois avouer qu’avant d’y être invité il y a quelques mois par les organisateurs, je ne connaissais pas. Mais quelle claque! 4 jours de rêve éveillé, un accueil comme dans nul autre festival, par les organisateurs d’abord qui déploient une énergie hallucinante avec un sourire jamais pris en défaut, vous aident dès le départ à fond pour l’accrochage et vous choient tout au long du festival. Un public nombreux et initié, qui s’intéresse vraiment à ce qu’on expose et qui vous noie de questions, pour un vrai partage.
    Un enthousiasme qui se reflète chez tous les exposants touchés par cette énergie. Des expos de super qualité dans des lieux improbables totalement intégrés dans cette nature de l’Aubrac fabuleuse, de burons authentiques en passant par des immenses étables préalablement vidées et astiquées par des agriculteurs investis et qui au fil des années ont appris à aimer la photo. En plus, j’ai eu droit à un traitement 5 étoiles: un lieu d’expo complètement improbable qui mettait parfaitement en valeur mes photos, dans une ancienne grange transformée en son temps par Catherine Painvin, la fondatrice de Tartine et Chocolat, où Isabelle Adjani a organisé son anniversaire et où Indochine a écrit son dernier album… On sentait les ondes positives…. Puis une interview radio et une émission de télé sur KWZ tv Lozère, avec 4 autres photographes de talent, Arnaud Guerin, Florence Devaux – Dabenoc, Cecile Domens et Olivier Mulhoff, assis sur des ballots de paille(!). Et 250 personnes pour ma conférence sur la Vallée du Rift (sous chapiteau pour permettre la distanciation sociale), qui ont applaudi longuement à vous donner la chaire de poule. Comme dirait un de mes fils, ce n’était pas ouf, c’était oufissime.
    Merci à l’incomparable Nathalie, dont l’énergie semble sans limite, à Jean Pierre Montiel, et à Maurice Subervie, et à tous les autres pour faire de ce Festival un festival unique, à tous ces photographes de talent découverts comme Fabien Debussy ou revus avec plaisir comme Jacques-michel Coulandeau, Ambre de l’Alpe, Lucie Pixel, Stéphane Granzotto ou Philippe Cabanel et à tous ces partages ( sans oublier Liliane Mroz et Agnès Cassiere, Eric Egea ou Jean Philippe Borg) ainsi qu’à Anne-Françoise Tasnier pour son soutien constant et Amal Minakshi Fekhar pour son assistance précieuse. You made my day(s)!!
    Et cerise sur le gâteau, au départ en zone verte (une des rares en France mais pas incompréhensible dans une région qui compte plus de vaches que d’habitants), Nasbinals, en Lozère, centre du festival et où on était hébergé, n’est passé qu’en zone orange suite aux nouvelles décisions des autorités belges…
    Benoît Feron
    Bruxelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *