Festival 2021

Loz’Aubrac

Exposant

Natif des contreforts du plateau de l’Aubrac, depuis mes premiers souvenirs, ces lieux remplis d’authenticités font partie de mon histoire. Ma passion pour la photographie et mon activité professionnelle m’ont permis de sillonner ces hauts plateaux, en toutes saisons. Mon émerveillement reste encore entier aujourd’hui au détour d’un sentier, d’une estive ou d’une montagne, délivrant un paysage sans cesse diffèrent en fonction des lumières.

Aubrac : Voyage en terre d’évasion

Cette terre authentique, je la parcours depuis plus de cinquante ans.
Ses hauts plateaux s’élèvent à plus de mille deux cents mètres d’altitude.
Ils regorgent de trésors naturels, cascades basaltiques, lacs glaciaires, croix, villages de caractère… Au travers d’estives, de «puech» en «puech» découvrez ses burons isolés et ses célèbres taureaux et vaches aux yeux en amande.
En toutes saisons l’Aubrac révèle ses joyaux.
L’hiver, recouvert de neige, dans ses panoramas sans fin, la magie opère et vous dévoile des paysages aux beautés scandinaves. Son épais brouillard, à couper avec le fameux couteau de Laguiole, laissera apparaître ses rocs granitiques et ses drailles millénaires.
Au printemps, découvrez le plateau aux mille et une couleurs. Narcisses, jonquilles, gentianes, orchidées ou encore anémones pulsatiles, près de deux mille espèces composent un bouquet floral unique aux senteurs et formes variés.
L’été, ses estives s’animent. Au milieu se dressent les burons, témoins de la présence humaine. Les vaches de race Aubrac prennent possession des montagnes.
L’automne, les hauts plateaux, dans leur silence, prennent l’allure de petite Mongolie. Les couleurs illuminent les boraldes tandis que les brumes matinales viennent vous envoûter.